Comment organiser le télétravail en situation de confinement ?
image
31 mars 2020

Therius_2016_site

Cet après-midi, l’ANACT* a organisé un webinar sur le télétravail en confinement. Alors que seuls 7% des salariés étaient régulièrement en situation de télétravail en 2019, un tiers des salariés le sont depuis le début du confinement sanitaire. Le télétravail a donc dû être improvisé pour la plupart d’entre eux. La question est alors : « comment s’organiser ? ».

Plusieurs niveaux de réponse ont été partagés.

Tout d’abord, veiller à l’ergonomie des postes de travail. L’idéal est bien sûr d’avoir des lieux isolés, même non dédiés et temporaires. Mais tous les salariés n’ont pas un logement qui le leur permette. Et la présence d’enfants peut rendre ce télétravail très compliqué à gérer.

Par son improvisation, ce télétravail en situation de confinement n’a rien de commun avec le télétravail habituel. Il faut donc le gérer de façon spécifique, notamment en adaptant les plages horaires de travail. Le manager doit aussi adapter les objectifs au cas par cas, considérant les sollicitations familiales de chaque contexte individuel.

Un autre danger est lié à la durée de ce télétravail en confinement. Nous sommes partis pour être à 100% en télétravail et pour plusieurs semaines voire mois. Et la pandémie peut créer une certaine angoisse. Il faut donc développer des moments d’échanges pour rompre l’isolement. C’est ce qu’on a appelé le « management de télé-proximité » : animer des points quotidiens par vidéo conférences avec l’équipe, mettre en place des outils de discussions internes, organiser des pauses café collectives à distance, proposer des challenges photos ou vidéo… Heureusement, toute une panoplie d’outils de chat et de vidéo conférences sont disponibles et fonctionnent bien !

Enfin, le risque de déséquilibre vie perso/ vie pro peut être encore plus présent qu’habituellement. Un ami m’a témoigné que son hiérarchique avait envoyé un message à toute son équipe, vendredi en fin de journée, les remerciant pour le travail de la semaine et leur indiquant qu’il était temps de fermer les ordinateurs pour passer en mode week-end jusqu’à lundi, et que cela lui a fait du bien.

Quand tout cela sera terminé, il ne faudra pas tirer de conclusions trop hâtives sur ce qui aura été une première expérience du télétravail pour de nombreux salariés. Ce télétravail en situation de confinement ne peut pas être représentatif du télétravail. Par l’angoisse liée à la pandémie, par la sidération qui s’est abattue sur nous, par l’improvisation de sa mise en œuvre, cette expérience peut conduire beaucoup d’entre nous à considérer le télétravail comme difficile, voire désagréable. Il faudra distinguer le contexte et le télétravail, et ce ne sera pas chose facile.

Pour en savoir plus : site de l’ANACT, Agence Nationale de l’Amélioration des Conditions de Travail.

Share this post: