La RSE progresse-t-elle à travers le monde? La RSE : une démarche volontaire…mais pas uniquement…
19 mai 2017

Therius_2016_site

La RSE est une démarche volontaire sur laquelle chaque entreprise peut établir sa stratégie. Une stratégie globale, qui vise la performance au-delà du seul court terme. Une stratégie qui traduit “la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société”, comme le définit l’Union Européenne.

Mais la RSE est aussi une démarche imposée. Une démarche imposée par la législation de pays de plus en plus nombreux à travers le monde. Une démarche imposée aussi par de plus en plus de places boursières. Ainsi, certains pays, comme la France bien sûr mais aussi l’Afrique du Sud, le Brésil ou le Canada (pour les banques notamment), ont imposé aux entreprises des obligations de reporting sur l’impact environnemental et social de leurs activités. Les places boursières de Paris mais aussi de Johannesburg, Shenzen ou Shangaï demandent désormais aux entreprises cotées un reporting de ce type que l’on appelle un « reporting extra financier ».

La carte de l’état des lieux des reporting extra financiers le démontre : la France, premier état à avoir exigé un reporting extra financier, a été largement suivie dans ses exigences de responsabilisation des entreprises.

Bien sûr, les voies de progrès sont encore larges. On pourrait notamment standardiser les reporting plutôt que d’avoir des reporting intégrés pour certains et des reporting climat pour d’autres. Certains réfléchissent même à intégrer les indicateurs sociaux et environnementaux aux normes comptables. Le travail de définition d’indicateurs homogènes sur ces domaines est en cours, et c’est tant mieux !

A suivre donc…

Share this post: